Pôle touristique unique, quelle incidence en Loire-Divatte ?

Communauté de commune Loire-Divatte

Ouest France - vendredi 27 janvier 2012 (cliquez pour agrandir)

Entretien
Alan Coraud, vice-président de la Communauté de communes Loire-Divatte, responsable tourisme.

Pourquoi un seul office dédié au tourisme dans le vignoble ?

La destination Loire-Divatte n’existe pas aujourd’hui dans l’esprit d’un touriste. Par contre le Pays du Vignoble nantais possède un véritable attrait lisible sur bien des faces. Notre volonté politique et la synergie des structures de la Vallée de Clisson, des Communautés de communes de Vallet, Loire-Divatte plus Sèvre, Maine et Goulaine, doit faire le reste.

Quels sont les changements attendus en Loire-Divatte ?

Demain, toutes nos activités touristiques seront gérées par le nouvel office de pays. Nous maintenons l’organisation des deux animations phares, que sont les Randos-Bottereaux et la co-organisation avec Vallet, du Rallye du Vignoble. Pour les animations plus locales, nous souhaitons que les communes reprennent la main.

Où va être implanté l’office du pays du vignoble nantais ?

La partie administrative sera hébergée dans les actuels bureaux du syndicat de pays, à Clisson. Toutes les vitrines restent sur chacun de nos territoires et le personnel présent est maintenu. Pour Sèvre-Maine et Goulaine, nous réfléchissons car il n’y a pas d’office sue ce secteur actuellement. Concernant Loire-Divatte, nous prévoyons de garder dans l’immédiat notre vitrine
située en plein cœur du Loroux-Bottereau.

Quelles conséquences pour les partenaires ?

Désormais nous allons pouvoir vendre des packages en associant de l’hébergement, de la restauration et des visites. Les professionnels seront en réseau, le but est de faire connaître le pays du vignoble et de faire aussi du business. Les mots clés sont promotion, développement, commercialisation ; en plus nous pourrons conseiller tous les porteurs due
projet.

Les bénévoles ont-ils encore une place ?

Nous les accueillons à bras ouverts. La présence des bénévoles apporte une réelle valeur ajoutée au projet. Rassemblés dans un comité de développement, comme actuellement à Clisson ; ils pourront venir en soutien sur les différentes opérations.

L’office actuel n’a plus que trois mois à vivre

Prévue le 27 février prochain, l’assemblée générale de l’actuel office de tourisme doit prononcer la dissolution de l’association à compter du 31 mars 2012. De son côté le dernier conseil communautaire a décidé le 11 janvier dernier de prolonger le financement de la structure sur le premier trimestre. « les missions d’accueil, d’information, de promotion et d ‘animations d’intérêt de pays sont reprises à compter du 1er avril prochain, par le nouvel office de pays du vignoble nantais ». souligne Alan Coraud, en expliquant le besoin de rallonge budgétaire. La demande de subvention qui porte sur 33 730 €, pour prolonger le fonctionnement et 7 800 € qui ont pour objet en 2012 d’assurer les frais d’organisation du rallye du vignoble (1 100 €), les randos (200 €), le marché fermier (1 100 €) et la mise en place du nouveau guide touristique (5 500 €) en Loire Divatte, n’est pas validée en totalité.
« Sur proposition de la commission Communication-Culture-Tourisme le 8 décembre et du bureau le 14 décembre, je vous invite à attribuer la subvention maximum de 33 730 €. Celle-ci sera versé à 70 % dès le mois de janvier. Le sole de 30 % sera versée sur présentation des justificatifs et au vu du sole du compte ».
précise-t-il, qui conclu lors du vote redevenu positif. « Nous ne verserons le solde, seulement si on nous en démontre vraiment le besoin. »

One Thought on Pôle touristique unique, quelle incidence en Loire-Divatte ?

Leave a Comment