Lettre d’information – juin 2018

Madame le maire, vous et vos adjoints n’avez de cesse d’attaquer depuis maintenant 4 ans le travail que nous avons réalisé entre 2008 et 2014 pour développer notre commune.
Toujours dans l’attaque agressive, vous faites du mal à nous et à nos familles.
Aujourd’hui, la Chambre Régionale des Comptes rend son rapport du contrôle des comptes.
Dans ce rapport notre honnêteté, celle de l’ancien maire, n’est pas remise en cause. Que les Remaudièrois se rappellent les campagnes de diffamation et les ragots qu’ils ont pu entendre.
C’est pour nous anciens élus le principal.

Quant aux RATIOS

1 114 € d’endettement par habitant à La Remaudière fin 2016 pour une population qui baisse passant de 1286 habitants à la fin de notre mandat à 1250 habitants mentionnés dans le rapport (1275 INSEE).
Suivant notre plan de développement dans le cadre du PLU validé par le SCOT et le programme de lotissements avec Besnier Aménagement nous devrions être 1550 habitants soit 967 € d’endettement par habitant.
Endettement des communes en dehors des extrêmes : 625 € à 3250 €.
Chaque commune est un cas particulier.
Endettement de la France par habitant : 36 562 € pour 2226 milliards en décembre 2017 (1 milliard = 1 000 millions).
50 % des communes sont dans le rouge.
Nous vous donnons ces chiffres comme base de réflexion.

Il ne fallait surtout pas stopper le développement de La Remaudière en avril 2014, développement qui nous garantissait un renforcement de nos moyens financiers.

visuel La Remaudière blasonÉtude, création et réalisation qui n’a rien coûté à la commune et aux contribuables. OFFERT par le dirigeant-gérant de l’agence de communication Koro Marketing, maire de 2008 à 2014.

Nous, élus de La Remaudière de 2008 à 2014, quel constat faisons-nous aujourd’hui ?

UNE COMMUNE avec sa maire et ses adjoints-tes :
– qui perd des habitants, 1286 habitants à la fin de notre mandat, 1275 (INSEE) 1250 (DGI) aujourd’hui au lieu des 1550 programmés dans notre PLU validé par le SCOT,
– qui n’a pas délivré de permis de construire pour de nouvelles habitations depuis 4 ans,
– qui a laissé tomber le projet de nouveaux lotissements pourtant contractualisé avec à la clé une participation aux investissements communaux de 350 000 € par Besnier Aménagement,
– qui a perdu 431 000 € de subventions pour la salle-bibliothèque (quand vous émettez des doutes en réunion publique sur la véracité de ces subventions, attitude malhonnête),
– qui a abandonné le projet de la zone d’activités des Tuileries et qui a cautionné cet abandon puisqu’il y a eu vote à l’unanimité du conseil communautaire Sèvre et Loire pour le transfert de l’enveloppe financière dédiée à ce parc d’activité vers les autres zones d’activité de la Communauté de Communes Sèvre et Loire,
– vieillissement de la population,
– effondrement des naissances,
– ayant pour conséquence la fermeture inévitable de classes (1 classe ferme en septembre 2018, une autre en septembre 2019),
– abandon de la construction de la maison médicale financée par les acteurs médicaux locaux,
– abandon du pôle commercial,
– abandon du projet de café-restaurant initié par un professionnel,
– abandon du projet de boulangerie qui devait s’ajouter à l’épicerie,
– abandon de l’agrandissement des lagunages avec transfert de la compétence assainissement, donnant tous pouvoirs de développement de notre commune à la communauté de communes Sèvre et Loire,
abandon de l’agence postale et de l’aide de la Poste de 950 € par mois soit 11 400 € par an (pas 450 € comme vous l’avez déclaré, encore une contrevérité),
– 3 procès au Tribunal Administratif que vous avez perdu,
Grace à vous (sic !) la commune a été condamnée à 500 € d’amende pour recours abusif,
– 5 secrétaires principaux-principales en 4 ans dont un qui n’a fait que 6 mois. Étant ancien magasinier de l’armée un peu difficile d’être secrétaire principal d’une mairie ! Vous recrutez comment ?!,
– La seule commune du Pays du Vignoble Nantais qui perd des habitants,

Le ratio d’endettement par habitant ne peut donc que se dégrader au regard de la courbe régressive de la population.

Endettement de La Remaudière en 2015
(source JDN d’après le ministère de l’Économie)

tableau endettement

Comme le rappelle la CRC, la salle-bibliothèque ne peut être inscrite à l’actif du patrimoine de la commune puisqu’inachevée (valeur 2,2 millions d’euro confirmée par la Chambre Régionale des Comptes d’où vos mensonges dans la presse en annonçant des sommes fantaisistes).
Une photographie comptable dans un tel contexte ne peut remplacer une gestion prospective inscrite dans une dynamique de développement telle que nous l’avions initiée.
Ces élus actuels sont toujours en campagne électorale. Le dernier bulletin municipal est un document de propagande avec photo de votre liste aux élections municipales de mars 2014.

Seule chose intéressante, la coulée verte que vous avez inaugurée en grande pompe SAUF que c’est nous qui l’avons réalisée avec son cheminement doux du bourg vers le plateau sportif en… 2012 !
Vous vous accaparez le travail des autres comme le coucou qui nidifie dans le nid des autres.

Le Remaudièrois / SEPTEMBRE 2010

« La réalisation de cette coulée verte est indispensable. Elle permettra en plus de créer une liaison douce entre l’école, l’espace de la salle de Loisirs et le terrain de football. Ceci permettra aux enfants de se rendre vers ces lieux d’évolution sportifs ou de détente ainsi que vers la cantine. »

Les Remaudièrois ne veulent pas des discours, ils veulent que les élus travaillent pour faire avancer notre commune.

Qui n’avance pas, recule

Nous en avons le triste exemple à La Remaudière,
ce qui est d’autant plus dommageable qu’il y a une dynamique de la société civile
(associations, artisanat, auto-entrepreneurs, TPE et même PME).

Vos réunions publiques de propagande ne pourront cacher longtemps la politique du vide qui est la vôtre.

bibliothèque
Normalement, ancienne bibliothèque qui devait devenir le foyer des jeunes
mediatheque subvention departement
Subventions du Département
mediatheque remaudiere subventions
Subventions de l’État, de la DRAC, du député, de la Communauté de Communes et du Département

La Remaudière, au temps de son dynamisme

bulletin Le Remaudièrois Septembre 2010

bulletin Le Remaudièrois Janvier 2011

bulletin Le Remaudièrois Octobre 2011

bulletin Le Remaudièrois Décembre 2013

Les élus de La Remaudière de 2008 à 2014 :
Alan-Erwan CORAUD (maire)
Jean-Claude Audubon, Karin Ponté, Mady Diallo (adjoints)
Maxime Bonin, Mickael Étourneau, Betty Fruchard, Dominique Merlaud (conseillers municipaux)

avenir@laremaudiere.org

PDF Lettre d’information juin 2018