État – Régions

Réorganiser nos territoires en 15 régions

Régions de France

L’état doit davantage faire confiance en ses régions.
L’Allemagne fédérale partage prérogatives politiques et finances publiques sur la base du 50/50.
C’est du gagnant gagnant pour tout le monde.

Notre vieux système jacobin trop centralisé bloque
les initiatives locales et déresponsabilise les régions d’où cette mauvaise gestion de trop de collectivités
territoriales. Ce système rigide explique en partie notre endettement. (1740 milliards)

22 régions technocratiques, souvent artificielles ce n’est pas synonyme d’efficacité.
15 régions fortes parce que construites sur des réalités sociologiques, culturelles, géographiques, historiques et économiques voila un projet respectueux des habitants qui veulent vivre ensemble. Économie estimée : 15 milliards d’euro.

Je soutiendrai cette réorganisation territoriale qui rapproche également départements
et régions et qui verra la Loire-Atlantique créer avec les autres départements bretons
une région de taille européenne.

Alan Coraud.

3 Thoughts on État – Régions

  1. Bonjour,
    Je suis tout à fait en accord avec votre découpage de l’Ouest, beaucoup moins avec le sud et le sud-est, et j’émettrai quelques réserve sur l’Est.

    Faire disparaître Midi-Pyrénées oui, mais pour des questions d’aménagement du territoire et de coopération, je propose de rassembler les 6 départements pyrénéens (64,65,31,09,66,11) dans une même région Pyrénées. Sous les régions Midi Aquitain et Midi Occitan.

    Scinder Rhône-Alpes: rattacher le 42,69,07 à Auvergne-Limousin pour une région RAL , et fonder une grande région Alpes avec pour capitale Grenoble, s’étendant de l’Ain aux Alpes de Haute-Provence, rattachement de la Drôme à la région Provence (auto-détermination).

    Rattachement du Loiret et de l’Eure-et-Loire à l’Île-de-France (la population du 28 est nettement plus tournée soit vers l’IDF soit vers la Normandie, c’est que j’ai pu constaté,étant moi même natif de Touraine.
    Pour des questions de dynamique de population et d’aménagements, et d’histoire, il me paraitrait judicieux d’associer le sud de la Champagne (10, 52) aux 2 Bourgognes (dynamique Troyes-Auxerre et Chaumont-Langres-Dijon).
    et j’associerais en revanche l’Aisne à la Champagne (pour maintenir les liens forts entre Aisne et Ardennes).
    En revanche nous sommes d’accord sur le fait que la Lorraine est davantage tournée vers la Champagne que vers une alliance avec l’Alsace. Résident au Luxembourg depuis quelques années, c’est le ressenti que j’ai pu avoir en discutant avec les frontaliers.

    Cordialement,
    Leif Sivot

  2. Alan,
    Ayant participé à la réalisation de la carte que tu présentes, pour sa partie « occidentale » en 1988, je ne peux qu’approuver ton initiative et tes commentaires.
    Cordialement.

  3. Bonjour Alan,

    En total accord avec cet article. Il faut que les autres régions soient d’accord mais cela fait avancer la réflexion.

    As-tu eu connaissance du lancement de la pétition pour la réunification : un premier pas indispensable à toute évolution?

    Amicalement.

Leave a Comment