Le mot de Jacques PROUX

Jacques Proux

Responsable de secteur dans l’agro alimentaire, ancien adjoint à la mairie de Vieillevigne,
centre droit. Directeur de campagne d’Alan CORAUD

« Nous allons élire le 10 et le 17 juin nos représentants à l’assemblée nationale. La crise économique est encore devant nous. Des grandes réformes structurelles doivent être entreprises, sans doute parfois douloureuses. Il va être demandé des efforts à l’état mais l’état c’est nous. À cette majorité silencieuse qui se lève le matin, pour parfois, pas grand-chose. Ces réformes ne pourront être acceptées uniquement si l’état, nos élus, montrent l’exemple. Il faut un renouvellement de nos représentants, il nous faut stopper
les courses aux élections par les mêmes personnes. Europe, état, sénat, assemblée nationale, région, département, communauté de communes, communes !!! Avons-nous encore les moyens de nos ambitions ?
La réponse est bien sur : NON
Il nous faut simplifier et avoir une gestion saine de l’argent que nos concitoyens nous confient.
Pour que ces grands chantiers soient mis en application pour notre pays, nous devons dépasser nos désaccords. L’objectif n’est pas de renier nos valeurs personnelles, droite/gauche. Mais la situation est telle, que pour l’intérêt de notre pays, nous devons nous mettre autour de la table et trouver des solutions ensemble.
Le temps, où chacun reste sur sa position parce qu’on est de droite ou de gauche, c’est du passé. L’état de la France et son avenir ne nous autorisent plus à ce genre
de comportement. La candidature d’Alan CORAUD s’inscrit dans cet objectif.
Homme de conviction, homme d’ouverture, il veut être un député libre, en aucun cas fermé dans un système. Il sera force de proposition et à l’écoute des bonnes idées si elles servent l’intérêt général.
Le soutien et la suppléance de Geneviève Frédeval, élue de Vertou, femme de terrain engagée sur sa commune avec sa grande expérience du monde de l’entreprise m’a conforté dans mon choix.
Je suis très fier d’être le directeur de campagne. »

Jacques PROUX

Leave a Comment