EURO WATERLOO

Un pays qui refuse la moindre critique sur son passé ne mérite pas le nom de démocratie.

Que l’État français intervienne avec force afin que la Belgique ne frappe pas cet euro sur l’anniversaire de Waterloo, alors que c’est la défaite d’un dictateur qui a semé mort et désordre partout en Europe, qui a rétablit l’esclavage et soumis bien des peuples, cette position ultra-nationaliste est choquante.
C’est un repli identitaire.

Pourtant, Lionel Jospin, avec son livre “Le mal napoléonien”, fait le bilan de l’empire qui est désastreux, avec une Europe saignée à blanc et la France extrêmement appauvrie.

Quant à la Bretagne, grand pays de marine marchande, l’embargo sur la France par les pays d’Europe, a été catastrophique pour elle.

Leave a Comment